Présentation Renaud de Joux

L’Isle, mardi 28 novembre 2017
Portrait de Renaud de Joux, écrivain qui vient de lancer le livre « Le Marcassin sautillant », au Château de L’Isle
© Sigfredo Haro

 

Renaud de Joux

Je suis dans le désordre plutôt quinquagénaire et largement quintalgénaire, comptable, père de famille. J’ai vécu jusqu’à vingt ans au Jura et je réside actuellement dans le canton de Vaud, au pied du Jura. Je reviens toujours avec plaisir au Jura où vivent encore mes parents. Venu tard à l’écriture, je me considère plutôt comme un conteur d’histoire, un vulgarisateur. Je précise que je n’ai aucun titre d’historien. Dans la création d’un roman historique, la documentation – la recherche documentaire – représente plus du 90% de mon temps.

Même si je ne me prends pas au sérieux, j’ai fait mon ouvrage avec beaucoup de sérieux.

Quant aux catégories qui permettent de cerner la personnalité de quelqu’un, je suis :

– Un extraverti réservé plutôt qu’un introverti exubérant

– Un conservateur plutôt qu’un destructeur (« libéral » ne veut plus rien dire non plus)

– Quelqu’un de corpulent plutôt que quelqu’un de mince

– Un épicurien plutôt qu’un hédoniste, surtout pas un stoïcien

– Un travailleur plutôt qu’un fainéant

– Un hétérosexuel plutôt que d’un autre genre

– Un pragmatique plutôt qu’un formaliste

– Un consensuel plutôt qu’un polémiste

– Un bon-vivant plutôt qu’un mâle vivant

– un faux calme plutôt qu’un vrai nerveux

– Un intuitif plutôt qu’un rationaliste (quoique cela dépende des jours…)

– Un casanier (surtout à mon âge) plutôt qu’un globe-trotter

– Un Jurassien du milieu plutôt qu’un Jurassien du nord ou du sud (cela vient peut-être du fait que je suis un Jurassien de l’extérieur…)

– Un droitier plutôt qu’un gaucher (mais je ne saurais dire si la prédominance revient à mon hémisphère cérébral gauche ou droit)

– Un bibliophile plutôt qu’un télévore

– Un darwiniste plutôt qu’un créationniste

– Un chrétien plutôt qu’un non-chrétien (tous les chrétiens sont différents, tous les non-chrétiens sont exactement pareils)

– Un automobiliste plutôt qu’un cycliste (mais je préfère le Tour de France à la Formule 1)

– Un monétariste plutôt qu’un keynésien

– Un omnivore plutôt qu’un mangeur de viande ou un végétarien


Devant le château de L’Isle, mise en scène le 28 novembre 2017 par le photographe du Journal de La Côte (température: 2°C)

Photo par Sigredo Haro

Deux barbus chenus à bésicles au salon du livre à Fribourg, le 17.02.2019
L’un est prix Nobel de chimie, l’autre pas

Salon du livre romand à Fribourg
17.02.2019

Trains de vie, 31 août 2018  (Photos Bernard Python)

Train de Vie 2018
Bienne – Morges
Photographe: ©Bernard Python                     

Train de Vie 2018
Bienne – Morges
Photographe: ©Bernard Python

Train de Vie 2018
Bienne – Morges
Photographe: ©Bernard Python

Juin 2018, lecture à Moudon avec l’Association Vaudoise des Écrivains

Salon du livre Genève – 2018

 

 

Salon du livre romand

Fribourg, 3 mars, sur le stand de l’Association Vaudoise des Ecrivains.

Avec Cornelia de Preux, Sabine et Hélène Dormond, Olivier Chappuis.

 

Au salon du livre à Genève en 2013, sur le stand de l’éditeur, interrogé par une journaliste de Radio-Cité

   Au salon du livre à Genève en 2014, sur le stand de l’Association Vaudoise des Écrivains (avec Danielle Bisse)

 

 

 

Juin 2017, lecture avec l’Association Vaudoise des Écrivains

Lien utile: Association Vaudoise des Écrivains

Participation à Trains de Vie avec 50 écrivains, le 30 septembre 2017

Trains de Vie avec Michel Cretton – heureuse rencontre

Une pile de Marcassins à la Page d’encre à Delémont. En bonne compagnie, avec Alexandre Voisard

QJ – 08.11.2017-5